Actualité, Démarches administratives, La commune

Cérémonie commémorative de l’armistice du 11 novembre 1918


Comme chaque année, une cérémonie sera organisée ce lundi 11 novembre à 11h au pied du monument aux morts.

Cette cérémonie rendra hommage aux poilus Gumérots tombés lors de la Grande Guerre.

Cette journée étant officiellement déclarée de « commémoration nationale de la Victoire et de la Paix » par la Loi du 28 février 2012, un hommage à tous les « Morts pour la France » des conflits anciens ou actuels sera également rendu.

Un petit retour historique :

Après quatre longues et effroyables années d’une guerre totale et sans pareil dans l’histoire de l’humanité, le 11 novembre 1918 à 5h45 était signée l’armistice dans le wagon-bureau du maréchal Foch, en forêt de Compiègne.

Juste après la signature du traité, à la sortie du wagon de l’Armistice : de gauche à droite au premier plan, l’amiral britannique Hope, le général Weygand, l’amiral britannique Wemyss, le maréchal Foch (avec une canne et un képi ), le capitaine de la Royal Navy Marriott

Les hostilités furent suspendues ce même jour à 11h précises.

Un armistice est une suspension provisoire des combats, en attente de la négociation de la fin des hostilités.

L’armistice du 11 novembre avait une durée de 36 jours, qui fût reconduite à plusieurs reprises pour aboutir, le 28 juin 1919, à la signature du traité de Versailles, actant la paix entre l’Allemagne et les Alliés.

Cette date ne fut pas prise au hasard car il s’agit de l’anniversaire de l’attentant de Sarajevo, dans lequel l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’Empire austro-hongrois, et son épouse, Sophie Chotek, duchesse de Hohenberg, furent assassinés par un nationaliste serbe de Bosnie nommé Gavrilo Princip, âgé de 19 ans au moment des faits.

C’est événement et la cascade de ses conséquences entraîna le déclenchement de la première guerre mondiale, le 28 juillet 1914, suite à la déclaration de guerre préventive de l’Autriche-Hongrie, soutenue par l’Allemagne, à la Serbie soutenue par la Russie.

Les alliances en 1914

Au lendemain de cette déclaration, l’Empereur et Roi d’Autriche-Hongrie, François-Joseph (époux de la duchesse Bavaroise Élisabeth de Wittelsbach, surnommée Sissi) déclare à ses sujets :

« J’ai tout examiné et tout pesé ; c’est la conscience tranquille que je m’engage sur le chemin que m’indique mon devoir. »

Officieusement, il aurait néanmoins dit, lors de la signature de la déclaration de guerre :

« Une guerre préventive, c’est comme un suicide par peur de la mort ».

François-Joseph Ier d’Autriche

Le président Poincaré lui rendit hommage bien plus tard en déclarant :

« C’était un souverain riche de bonnes intentions… Il n’a pas voulu le mal, il n’a pas voulu la guerre, mais il s’est entouré de gens qui l’ont faite. »

Vous pouvez voir aussi les article sur le même thème en cliquant sur le lien:
Liste des soldats de Gumières tués pendant la Première Guerre 14-18
Quelques témoignages des mémoires de Gumières de la grande guerre (1918-1919)
Déroulement de la cérémonie du 11 novembre 2019 à Gumières.