Actualité, La commune, Travaux et Réalisations

l’étrave du tracteur


l'étrave du tracteur

La remise en condition

La première chose qui fût faite fut de l’isoler et de la replâtrer, avec des soudures, des pansements et des atèles par un « artisan magicien » de notre proche région. Remise en forme, avec apport de matière et réchauffement, la pauvre fut malmenée, secouée et retapée de toute part.

l'étrave du tracteur

Le lifting et la mise en beauté

Ensuite, survint le temps du lavage de peau avec des sels exfoliants puis adoucissants, et des brossages avec des grains de plus en plus fins et, quand le visage fut soyeux à souhait, du maquillage en deux parties: fond de tain et crème protectrice de l’agression du mauvais temps et de l’humidité…

l'étrave du tracteur

 l'étrave du tracteurl'étrave du tracteurl'étrave du tracteurl'étrave du tracteur…puis mise en beauté par une couche colorée de crème de  couleur.

Pendant ce temps-là, son compagnon de jonction est attribué à d’autres tâches:

l'étrave du tracteurl'étrave du tracteur

Mise en couleur du fond de tain et embellissement du visage.

l'étrave du tracteur

l'étrave du tracteurl'étrave du tracteurl'étrave du tracteurl'étrave du tracteur

Et…

Il ne reste plus que mettre les accessoires électriques et la signalisation.

l'étrave du tracteurl'étrave du tracteurl'étrave du tracteurl'étrave du tracteur

Puis, l’accoler à son compagnon de jonction pour qu’il soit d’une efficacité redoutable grâce à l’habileté et la maîtrise de son cornac, bien entendu !

 

Vous, qui vivez chez nous

Si vous le voyez passer, par temps de grosse neige, soufflant comme un buffle sauvage et transpirant tout son saoul, faites lui un petit signe. Il est parti pour vous servir pour vingt ans au moins !

ÉPILOGUE

La 1ère neige sur les hauteurs de Gumières et  l’entrée en action de l’étrave au 9 novembre 2016 :