Au fil de l'eau, Découvrir, Nature et Environnement, Patrimoine et histoire

L’Histoire et les moulins de la Mare


moulins

Les moulins dans les textes

En 1394, l’Aujon faisait déjà tourner un moulin sous le bourg de Gumières : … Mathieu Martin pour les mures et jardin près de la route de l’église à son moulin ; …la route allant de claustro apud molendinum Mathei Martini… (Terrier de Lavieu 1394-1395)

1513-1516 : Pâquier appelé l’Ort du Molëm Girard jouxtant la rivière d’Ojon de vent, et jouxtant le moulin Girard de soir et le chemin de Gumières au moulin de nord ; Au Pont du moulin de Johanis Merlin jouxtant la rivière d’Ojon de vent et le chemin de Gumières à Puzoulx de soir et de nord ; Au Suc Boyron jouxtant l’eau d’Ojon de nord sur le moulin appelé le Moulin du Pont sous Gumières jouxtant le chemin de Gumières à Pusolz de matin et jouxtant l’eau d’Ojon de vent et traverse ; …le chemin qui tend de Gumières au moulin du jouxtant le grand chemin qui vient de Puzols ; A la Claudisse, près du chemin tendant de Murcent au moulin de Simon Chauve du Besset, de vent Maison de Murcent jouxtant le chemin de Gumières à Murcent de vent et soir et jouxte la commune de Murcent de matin et jouxte le chemin de Murcent au moulin de Simon Chauve du Besset de matin. (Terrier Regnault du prieuré de Gumières, 1513-1516)

26 aoùt 1720 : transaction entre Michel Réal de Gumières et Jacques Béalem, meunier de Gumières. (Notaire Dubost, archives Maître Gleze, Diana)

bealem

 Tous les moulins

Le territoire de la commune, principalement occupé par des bois, s’étage de 1197m à 743m. Une impression de verticalité se dégage du paysage de Gumières lorsque vous l’admirer du belvédère de la Mure. En effet, aucun vallon, aucune douceur mais de profondes ravines, des parois abruptes caractérisent ce territoire encore sauvage et fascinant. Le bourg est installé sur un promontoire rocheux dominant la vallée de la Mare.

Sur les berges de la Mare, on a dénombré 17 moulins ayant abrité 21 ateliers : 9 meules à farine, 6 pressoirs, 4 mailleries, 2 scieries (n°1 à 17). Le ruisseau de Prolanges aurait fait tourner deux moulins (n°18-19), si l’on se base sur la toponymie (pré de la scie; pré du Moulin) et aux vestiges (barrage de pierre sur un bief ainsi d’une retenue d’eau). L’existence d’un moulin sur le ruisseau de Gonsot (n°20) est confirmée par un vestige de levée et par la tradition locale.

D’ après   » De la meule au moulin  »

Mireille BUSSEUIL Ed. GRAL/FRAL, 2002, 98 pages.

 

Peut-être seriez-vous aussi intéressé par les articles suivants :


La Mare à l'école, j'enquête!

La Mare: description de la rivière

Les moulins de la Mare